TMB (traitement mécano-biologique)


 Les différents objectifs du tri mécano-biologique

Le traitement mécano-biologique (TMB) s'applique aux ordures ménagères résiduelles (OMR). Il consiste en l'imbrication étroite d'opérations mécaniques (dilacérations et tris) et d'étapes biologiques (compostage, méthanisation).

Les 5 objectifs possibles pour un TMB sont :

  • Sur la fraction à haut PCI (pouvoir calorifique inférieur) du déchet :
  • Sur la fraction fermentescible du déchet :
    • (2) Produire de l'énergie sous forme de biogaz
    • (3) Fabriquer du compost
    • (4) Réduire et stabiliser les déchets avant de les mettre en décharge
  • Sur l'ensemble du déchet :
    • (5) Recycler des matériaux (métaux, plastiques, papiers-cartons)

Le TMB est en fort développement en France. Il ne peut pas fonctionner sans décharge (éventuellement sans incinérateur), pour pouvoir évacuer les déchets qu'il ne peut pas traiter (10 % du gisement de déchets) ou les refus qu'il génère (souvent 40 à 60 % du gisement).

Avec les règles actuelles, qui devraient être renforcées, de trop nombreux TMB ne parviennent pas déjà à remplir leurs objectifs en termes de qualité et de rendement en compost

❒  Le traitement mécano et biologique (TMB) avant stockage

Inconvénients & risques du TMB Position FNE - TMB

Les projets qui mettent en œuvre du TMB font généralement appel d'une part à des équipements mécaniques visant à séparer le flux de déchets en différentes fractions ou à le préparer pour les étapes ultérieures, et d'autre part à des étapes de traitement mettant en œuvre des réactions biologiques.

Le TMB avant stockage vise en priorité à réduire la matière organique des déchets à enfouir en utilisant des étapes de séparation et préparations mécaniques suivis de traitements mettant en œuvre des réactions biologiques. Ce prétraitement mécano-biologique s'effectue après, idéalement, un tri à la source optimal dans le contexte d'une politique de valorisation matière ambitieuse (recyclage et valorisation organique1). Selon la technologie il peut extraire une fraction à haute pouvoir calorifique (plastiques et papiers) et/ou les recyclables qui restent dans la poubelle, et il stabilise la fraction organique pour réduire son poids et sa nocivité (potentiel de production de biogaz) avant mise en décharge.

La première unité de pré-traitement avant stockage en France a fait l'objet d'une expertise dans le cadre d'une étude ADEME et confirme les gains très limités au niveau du stockage des déchets.

Cependant des voies d'optimisation notamment par amélioration du tri des fractions recyclables et/ou valorisables sont à l'étude et pourraient conduire à une limitation plus importante des flux enfouis.

 ❒ Qualité du compost : les limites du TMB

La capacité d’un TMB à produire un compost conforme aux exigences réglementaires dépend des performances des collectes sélectives pour capter les indésirables physiques et chimiques.
Les meilleures techniques de tri doivent être utilisées.
Par rapport à un compostage de biodéchets collectés sélectivement, le TMB permet de produire davantage de compost, mais de qualité moindre.
La méthanisation d’ordures ménagères résiduelles est plus coûteuse et moins maîtrisée que le compostage et les risques sur la qualité du compost sont plus élevés.
La pertinence économique de certains TMB peut être compromise si le compost non-conforme doit être éliminé avec les refus du traitement. Or, les exigences réglementaires de qualité des composts seront renforcées à moyen terme.
Avec les règles actuellement en vigueur, de nombreux TMB ne réussissent pas à remplir les objectifs de qualité et de rendement en compost. L’ADEME appelle donc les collectivités à la prudence : le TMB est-il localement la meilleure solution pour les OMR ? Si oui, les exigences et garanties maximales sont-elles alors posées pour le montage juridique des dossiers, la conception du process, la limitation des nuisances et la qualité de l’exploitation ?
En conséquence, l’ADEME a décidé de ne pas apporter de soutien financier aux projets de TMB avec production pour retour au sol de composts ou de digestats issus d’OMR. 

 ➥    Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

 ➥     France Nature Environnement

 ✪                                                             Réduire  Réutiliser  Recycler                                                            ✪ 

ACCUEIL               ACTUALITES              DOSSIERS  THEMATIQUES               QUI SOMMES NOUS ?                   J’AGIS 

Agenda                Le TOP 5                 Gestion des déchets                   OZD Melun                      Je m'informe

Le dossier         Actus Déchets           Réduire                                   Actus 77 - IdF                     Je soutiens

                        Actus Alternatives      Réutiliser                                Association                          Je me mobilise

                        Actus Outremer         Recycler                                 Mouvement Zero Waste      Infolettres



GLOSSAIRE                                                          Contact   I   Plan du site   Infolettre                                        © OZD-Melun 2013  ☆