Économie collaborative


❖ Rien ne se perd, tout se partage. Je co-crée, tu cofinances, elle co-fabrique, nous co-voiturons, vous co-travaillez, ils co-inventent ❖

       

                 L’économie collaborative est une activité humaine qui vise à produire de la valeur en commun et qui repose sur de nouvelles formes d'organisation du travail. Elle s'appuie sur une organisation plus horizontale que verticale, la mutualisation des biens, des espaces et des outils (l'usage plutôt que la possession), l'organisation des citoyens en "réseau" ou en communautés et généralement l'intermédiation par des plateformes internet, sans uberisation1(à l'exception de modèles comme les réseaux d'échanges réciproques de savoirs).

1Le terme provient de l'entreprise Uber qui a généralisé à l'échelle planétaire un service de voiture de tourisme avec chauffeur entrant directement en concurrence avec les taxis.Les caractéristiques de ce service sont en premier lieu les gains financiers importants liés à l'évitement des obligations réglementaires et législatives de la concurrence classique (l'acquisition d'une licence de taxi dans le cadre d'Uber), mais aussi la quasi-instantanéité, la mutualisation de ressources et la faible part d'infrastructure lourde (bureaux, services supports, etc.) dans le coût du service, ainsi que la maîtrise des outils numériques

Les principales conséquences sont de deux ordres :

  • pour le client : un service à faible coût, ou de coût identique à moins de qualité, simplicité d'accès au service et instantanéité, environnement de confiance (paiement, avis des utilisateurs,...)
  • pour le professionnel : statut de travailleur indépendant (autoentrepreneur, freelance...). Le droit du travail ne s'applique donc pas avec tout ce qu'il entraîne au niveau de la protection sociale ou des congés payés. Le service est effectué par des travailleurs indépendants par l'intermédiaire d'une plateforme numérique (place de marché). Il ne s'agit donc pas d'une relation employeur / employé mais d'une relation client / fournisseur. Le professionnel doit donc gérer lui-même ses affiliations aux régimes de protection sociale et de prévoyance ainsi que les questions fiscales (TVA, impôts...) et de règlementation.

L'uberisation de l'économie entraîne d'une part une individualisation de l'activité, d'autre part la pluriactivité (fait d'avoir plusieurs activités, ou un emploi salarié et un autre indépendant). Ce phénomène recèle plusieurs avantages et limites :

  • Avantages : meilleur accès au travail, revenus supplémentaires (pouvant être significatifs), augmentation du risque en multipliant les donneurs d’ordre, souplesse dans l’organisation du temps de travail, travail autonome et varié, acquisition de nouvelles compétences, possibilités accrues de reconversion, diversification de l’activité habituelle, contribution à une réflexion accrue sur la pertinence éventuelle d'instaurer un revenu minimal universel.
  • Limites : effacement de la limite entre vie professionnelle et vie personnelle, revenus plus précaires que pour les salariés, notamment en cas de maladie ou de changement de politique tarifaire de la plateforme, difficulté d’accès aux prêts et au logement en l'absence de revenus stables, risque économique, moindre opportunité d’accès à la formation. La non application de la législation du travail nécessite de réinventer d’autres formes de protection sociale.


L’économie collaborative est entendue dans un sens large, qui inclut

economie collaborative


Economie collaborative : la fin de l’utopie ?

L’Internet collaboratif est-il déjà en train de sombrer ? On nous promettait que les plates-formes numériques allaient nous apporter un modèle alternatif au capitalisme : que la mutualisation et l’échange des biens entre particuliers et la création de communautés allaient transformer une économie construite sur la propriété privée, génératrice de captation et d’exclusion.

Or voilà que grandes et petites plates-formes numériques basculent, l’une après l’autre, dans le monde des pros. Les plus grandes sont prises d’assaut par les professionnels, qui y trouvent un accès au client efficace et pas cher.

Le Monde 11/4/2016

     Elle prend différents types de formes (économie du partage, économie de fonctionnalité dont l’économie circulaire, économie des solutions, économie en pair à pair) selon les types de biens et services concernés ou de la finalité (capacitation du consommateur, éco-efficacité).

Ce type d'économie s'inscrit dans un contexte de défiance des acteurs institutionnels du système capitaliste traditionnel, de crise économique mais aussi d'éthique environnementale.

Son essor est dû à l'utilisation des nouvelles technologies permettant d'améliorer la créativité collective et la productivité. Il répond également au désir de pratiques écologiques et de relations sociales plus conviviales.

La solution est au niveau local ?

Et si l’économie collaborative actuelle n'était que l'embryon d'une économie circulaire en développement dans nos Régions ? dans nos Villes ? dans nos quartiers voire résidences ?

Replacer l'énergie du citoyen et l’innovation au cœur de la vie publique locale, dans une région en transition économique (fin des industries précédentes à la recherche de nouvelles industries) avec un fort taux de chômage, est certainement une idée forte et mobilisatrice.



L'économie collaborative d'aujourd'hui est donc un révélateur intéressant  du lien fort entre la transformation numérique et la transition écologique, si on sait en orienter les objectifs non pas vers la maximisation des revenus de la plateforme, mais vers l'efficacité écologique dans une économie circulaire. 

La conjonction de l’économie collaborative et de la relocalisation accroît le champ de la démocratie. Le lien social est favorisé. Les individus acquièrent un réel pouvoir sur leur mode de vie. En impliquant les populations dans les décisions concernant l’économie locale elle promeut la démocratie et permet une réappropriation du monde vécu. Ce sont de nouvelles formes de démocratie qui se mettent en place au même titre que la prise de conscience de l’importance du commun.

voir aussi Eco-conception 


 ✪                                                                               Réduire  Réutiliser  Recycler                                                                           ✪ 

  ACCUEIL             ACTUALITES              DOSSIERS  THEMATIQUES                   OZD Melun                                          J’AGIS 

  Agenda                   Le TOP 5                       Zéro déchet                     Gestion des déchets                   Je m'informe

  Le dossier         Actus Déchets                 Réduire                           Actus 77 - IdF                           Je soutiens

                          Actus Alternatives           Réutiliser                        Association                              Je me mobilise

                          Actus Outremer              Recycler                         Mouvement Zero Waste   

                        

GLOSSAIRE                                                          Contact   I   Plan du site   Infolettre                                        © OZD-Melun 2013  ☆