Déchetteries


La déchetterie est un espace aménagé, gardienné et clôturé où les particuliers peuvent déposer gratuitement leurs déchets occasionnels, elle constitue un maillon essentiel de la chaîne de gestion des déchets. Aujourd'hui, la déchetterie est le moyen le plus adéquat pour collecter les déchets encombrants (matelas, DEEE, gros cartons, déchets verts, ...) ou dangereux (peintures, solvants...) que ce soit après ramassage au porte à porte sur rendez-vous, en benne sur la voie publique ou en reprise par le vendeur...

d

1-Les déchets acceptés dans les déchèteries

Les catégories de déchets acceptés sont précisées par arrêté préfectoral. Elles varient selon la taille de l'installation et les débouchés locaux. En fonction notamment de ses moyens financiers et des besoins de sa population, la collectivité détermine les déchets accueillis en déchèterie et les catégories à trier. Les ordures ménagères brutes ne sont pas admises.

  • les déchets encombrants sont généralement acceptés. Ils représentent une part non négligeable des déchets produits par les ménages, en constante croissance du fait de l'amélioration du confort des logements et de leur niveau d'équipement. La collecte de ces déchets qui, par leur nature et leur poids sont souvent propres et homogènes, revêt un enjeu particulier. 

  • les déchets ménagers à recycler sont souvent accueillis : verre, vieux papiers et cartons, plastiques, textiles, DEEE

  • les déchets dangereux des ménages : ils ne sont pas toujours acceptés, en raison des problèmes de coût des équipements ou de traitement et de formation du personnel. En revanche, il existe souvent un point de collecte sur le territoire de la collectivité ou du groupement intercommunal, 

  • le tout-venant : autres déchets à incinérer ou à stocker,

  • les objets de réemploi : ils sont parfois repris par des associations ou entreprises, 

  • les déchets des artisans et commerçants : la collectivité n'est pas tenue légalement de prendre en charge ces déchets mais ils sont acceptés dans trois-quarts des déchèteries avec parfois des restrictions quant aux quantités apportées. Ce service rendu aux professionnels peut leur être facturé.

*

2-Des avantages pour la protection de l'environnement

La déchetterie permet de : 

  • limiter le développement des dépôts sauvages de déchets encombrants,
  • soustraire des ordures ménagères les déchets dangereux des ménages ; on réduit ainsi les risques d'accidents pour le personnel de collecte et de pollution des sols et des eaux,
  • augmenter la collecte sélective : elle constitue un point d'apport volontaire supplémentaire,
  • orienter les différentes catégories de déchets vers les destinations adaptées, 
  • développer le recyclage et la valorisation grâce au tri effectué par l’usager.

d

La qualité du service offert aux usagers

Elle est déterminante pour l'efficacité de l'outil et sa fréquentation. Une déchetterie modèle par sa conception, mais qui n'offre pas un accueil de qualité, voit se détourner ses usagers. Les efforts d'investissements consentis sont alors inefficaces. 

  • Lieu d'accueil : la déchetterie doit être attirante autant par sa conception (fonctionnalité, esthétique) que par sa gestion (gardiennage, entretiens, horaires d'ouverture). Une communication et une signalétique locale claires sont primordiales. 

 
  • Lieu de tri : l'orientation des déchets reçus doit être fonctionnelle.

Le gardien accueille, informe et aide les usagers. Il contrôle la nature des matériaux apportés sur le site ainsi que le tri effectué et contacte les récupérateurs une fois les bennes pleines

d

3-Gestion

 L’usage

La déchetterie est un équipement public à usage des particuliers et sa vocation première n’est pas de recevoir les professionnels. Cependant, en général, les professionnels (artisans, commerçants) se rendent à la déchetterie avec des fourgons, des petits camions ou des véhicules avec attelage dont le PTAC n’excède pas 3,5 t.

En outre, une part importante des déchets produits par les petites entreprises, les artisans et les commerçants sont identiques à ceux que les particuliers déposent en déchetterie. Les gestionnaires de déchetteries considèrent que tant que la part des Déchets Industriels Banals (DIB) ne dépasse pas 20% des apports totaux (en volume), la gestion mixte des DIB et des déchets ménagers n’engendre pas d’investissements particuliers supplémentaires. Certaines collectivités locales tolèrent les professionnels sous conditions.

L’interdiction d’accès aux professionnels de la déchetterie publique implique de proposer des déchetteries réservées aux profession- nels ou des centres de stockage de déchets inertes de classe 3 ou encore des centres de valorisation des déchets du BTP.

• Les politiques de sensibilisation au tri sélectif ont permis de développer au sein de la population un réflexe de tri. Pour faire face à l’augmentation de la fréquentation des déchetteries et à la nécessité de leur extension, se pose la question de la maîtrise du foncier à la périphérie de la déchetterie dans le cadre d’une opération future d’extension ou de réhabilitation.

d

Les équipements

L’optimisation de la gestion de la déchetterie passe aussi par le choix d’équipements fonctionnels et pertinents. 

- Les déchetteries sont généralement équipées 

  • d’un local gardien, 
  • d’un local ou d’une armoire DMS, 
  • d’un bac à batteries, d’une colonne à huile usagées, 
  • d’un espace de stockage des D3E, 
  • d’un pont bascule, 
  • de quais avec des bennes à déchets verts, à ferraille, à tout venant (encombrants), à gravats et inertes, à papiers et cartons, à pneus, à bois, à plastique. Le nombre de bennes à quai sont fonction des besoins locaux et de la taille de la déchetterie.  
  • de colonne de point d’apport volontaire à textile, à verre, à bouteilles plastiques. 


- Les déchets de type : ferraille, encombrants, déchets verts, cartons...sont très volumineux et ils remplissent rapidement les bennes. Les rotations déchetteries–centre de traitement sont multipliées et affectent le bilan écologique et économique de la valorisation de ces déchets.

Des équipements de type compacteur ou rouleau compacteur permettent d’optimiser le remplissage des bennes et de diminuer les rotations. 

- Les apports en déchetterie de déchets verts par les particuliers ont augmenté de manière exponentielle ces dernières années. Pour y faire face, les déchetteries ont du multiplier les rotations de bennes à déchets verts.

Le broyeur permet de broyer les déchets verts avant qu’ils ne soient déposés sur une plate- forme de compostage.

d

• Pour faciliter l’acquisition du réflexe “déchetterie”, la communication doit être permanente. Elle démarre en amont du projet de construction ou de réhabilitation et doit se poursuivre au-delà pour permettre une utilisation efficiente de l’équipement.


 ✪                                                                               Réduire  Réutiliser  Recycler                                                                           ✪ 

  ACCUEIL             ACTUALITES              DOSSIERS  THEMATIQUES                   OZD Melun                                          J’AGIS 

  Agenda                   Le TOP 5                       Zéro déchet                     Gestion des déchets                   Je m'informe

  Le dossier         Actus Déchets                 Réduire                           Actus 77 - IdF                           Je soutiens

                          Actus Alternatives           Réutiliser                        Association                              Je me mobilise

                          Actus Outremer              Recycler                         Mouvement Zero Waste   

                        


GLOSSAIRE                                                          Contact   I   Plan du site   Infolettre                                        © OZD-Melun 2013  ☆