Collecte séparée des biodéchets

 Gaspillage alimentaire

La loi de transition énergétique, votée en août 2015, prévoit d'augmenter la quantité de déchets faisant l'objet d'une valorisation sous forme de matière, notamment organique, en orientant vers ces filières de valorisation 55% en masse des déchets non dangereux non inertes en 2020 et 65% en masse en 2025. Cette même loi impose de généraliser le tri à la source des déchets organiques pour tous les producteurs de déchets d'ici 2025. Une généralisation que certaines collectivités françaises commencent à instaurer auprès de leurs citoyens.

Un manuel à destination des collectivités pour rassembler toutes les conditions d’une mise en œuvre réussie   Edition 2015

Couverture

Réseau Compostplus*  Réseau national pour la collecte et la valorisation des biodéchets

          Les ordures ménagères contiennent plus de 4 millions de tonnes de déchets organiques, soit un tiers du

 tonnage qui va aujourd’hui en décharge. Plutôt que de stocker ou d’incinérer le biodéchets, ces matières 

riches en eau et en matières nutritives pour les plantes, il y a un enjeu environnemental spécifique à 

progresser dans leur valorisation matière. Les biodéchets des entreprises et des ménages enrichissent les 

sols sans apport d’engrais chimiques.

Or la collecte séparée des biodéchets ne concerne que 9% (dont 6% sont des collectes de déchets verts 

uniquement )  de la population contre 99% pour les emballages.


★                                                                                        


Pourquoi mettre en place la collecte séparée des biodéchets ?


★ Atteindre les objectifs de réduction et de recyclage 


★ Participer à la maîtrise du coût global de gestion des déchets 


★ Garantir la production d’un compost de haute qualité


★ Contribuer à la préservation de l’environnement


★ Bénéficier du soutien institutionnel et citoyen


Avis de France Nature Environnement (FNE) sur le développement national de la filière biodéchets

«  En matière de déchets organiques, la priorité pour FNE est leur prévention, d’abord en évitant le gaspillage alimentaire, ensuite en les gérant sur place. 

«  En France les déchets verts sont majoritairement collectés en déchèterie, tandis que les déchets alimentaires se retrouvent en grande partie dans la poubelle résiduelle. Ces derniers ont une importante teneur en eau, ne brûlent pas bien et, mis en décharge, génèrent du méthane qui est un gaz à fort effet de serre. 

«  Il est urgent de développer les collectes séparées de biodéchets alimentaires, notamment en zone urbaine. Le poids de la poubelle résiduelle sera ainsi réduit, et son traitement facilité. »  

tÉMoig

NAge

❐ Comment réussir la collecte séparée des biodéchets ?

  • Rassembler tous les acteurs du territoire

 

  • Communiquer largement et régulièrement 


  • Choisir des outils de tri pratiques
  1. Les sacs biodégradables facilitent le tri  Lorient 
  2. Bac de 80L avec cuve réductrice, une solution optimale ?   Pays de Vilaine
  3. Le modulo-bac pour limiter le volume et privilégier l’individualisation  Syndicat Centre Hérault 
  4. Bac bi-compartimenté, Attention aux erreurs de tri !  Lille métropole


  • Adapter les modalités de collecte au territoire
  1. La collecte séparée des biodéchets en apport volontaire
  2. Des totems pour une collecte individualisée en centre ville


  • Établir un réglement de collecte


  • Sécuriser les débouchés de la filière 


Comment optimiser la collecte séparée des biodéchets ? 

  • Mettre en place des outils de suivi et d’analyse du service 
  • Adapter le périmètre de la collecte : Restreindre le périmètre de collecte séparée des biodéchets en complémentarité avec le compostage de proximité ou Collecte séparée des biodéchets pour les professionnels et compostage de proximité chez les particuliers ?
  • Cibler les déchets alimentaires en priorité : Séparation des collectes en porte à porte de déchets alimentaires et des déchets verts
  • Intégrer les professionnels producteurs de biodéchets 
  • Ajuster le dispositif de collecte en porte-à-porte : 
  • Agir sur le levier financier (redevance incitative). De plus, la mise en place de la redevance incitative a provoqué l’émergence de nouveaux profils d’usagers : les foyers « zéro déchets ». 

 ✪                                                             Réduire  Réutiliser  Recycler                                                            ✪ 

ACCUEIL               ACTUALITES              DOSSIERS  THEMATIQUES          QUI SOMMES NOUS ?           J’AGIS 

Agenda                Le fait du mois          Gestion des déchets                   OZD Melun                         Je m'informe

Le dossier          Le TOP 5                   Réduire                                     Actus 77 - IdF                       Je soutiens

                         Actus Déchets            Réutiliser                                  Association                           Je me mobilise

                         Actus Alternatives      Recycler                                    Mouvement Zero Waste   

GLOSSAIRE                                                          Contact   I   Plan du site   Infolettre                                        © OZD-Melun 2013  ☆